Vivre le Carême

Le Carême est un voyage qui implique toute notre vie, tout notre être. C’est le temps pour vérifier les chemins que nous sommes en train de parcourir, pour retrouver la voie qui nous ramène à la maison, pour redécouvrir le lien fondamental avec Dieu, de qui dépend toute chose. Le Carême n’est pas une collecte de bonnes actions, c’est discerner vers où est orienté notre cœur. Cela est le centre du Carême : vers où est orienté mon cœur ? Essayons de nous demander : où me mène le navigateur de ma vie, vers Dieu ou vers mon moi ? Est-ce que je vis pour plaire au Seigneur, ou pour être remarqué, loué, préféré, à la première place et ainsi de suite ?
Pape François
17 février 2021

Sens et symbolique des cendres

Le mercredi des Cendres (en latin Dies cinerum, « Jour des cendres ») est un jour de pénitence qui marque  l’entrée en carême. 

Temps de Carême et temps de conversion 

Le mercredi des cendres inaugure le carême, période de 40 jours, qui prépare à la célébration du mystère de la passion, de la mort et de la résurrection du Christ. Le temps du Carême implique généralement des pratiques spirituelles comme la prière, le jeûne et l’aumône (charité). Cela peut également inclure la réflexion sur les enseignements de l’Eglise, la lecture de la Bible et la confession. Le but de cette période est de se préparer spirituellement au mystère de Pâques, afin de se rapprocher de Dieu et de renforcer sa foi.

Histoire

Au début du VIe siècle, alors que le Carême s’est peu à peu mis en place, l’Église a voulu que ce temps préparatoire à la fête de Pâques dure quarante jours. Comme les dimanches – marqués par la joie de la Résurrection – ne pouvaient être comptés dans cette période de pénitence, il a été décidé que l’entrée en Carême serait avancée au mercredi précédent le premier dimanche. Les quarante jours du Carême nous rappellent non seulement les quarante années de traversée du désert par les Hébreux, mais aussi les quarante jours passés au désert par Jésus.

À Rome, au VIIIe siècle, la première messe du Carême était célébrée par le pape dans la basilique Sainte-Sabine, après une procession sur la colline de l’Aventin, tradition qui a été conservée jusqu’à nos jours. 

Les cendres dans la Bible 

Ce jour-là des cendres sont déposées sur le front des fidèles. Cette coutume de se couvrir la tête de cendres est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte à la Bible . Ce rite à forte symbolique ne s’est cependant imposé dans la liturgie chrétienne qu’au Moyen-Age.
Dans la Bible, les cendres sont le signe de la tristesse de l’homme devant le malheur. «Me voici pareil à la poussière et à la cendre», crie Job après avoir tout perdu. Tamar, fille de David, »répandit de la cendre sur sa tête» après avoir été violée. «Ô fille de mon peuple, revêts-toi de sac et roule-toi dans la cendre! Prends le deuil», demande Jérémie à Jérusalem.

( cf. cath.ch/mp)

SE RESSOURCER

Chemin de Croix et soupe de Carême au val-de-travers 

Chaque vendredi au Val de Travers. 

Les horaires de chacune des activités seront communiqué  prochainement

CHEMIN de croix – Eglise de Peseux 

dès le 23 février, à 19h30,

Eglise Notre-Dame de Compassion, à Peseux. 

Chemin de Croix – La Chaux-de-Fonds

Tous les vendredis de Carême à 17h15
à l’église Notre-Dame de la Paix, dès le 16 février.

person's hand holding book page

Partage biblique oecuménique

Mardi 5 mars à 20h à Paroiscentre,
animé par le pasteur Pascal Wurz et l’abbé Christophe Godel

Soupe de carême 
informez-vous dans votre communauté

Samedi 24 février 2024
11h00 Bevaix – Devant la poste

Vendredi 08 mars 2024
12h00 Colombier – Cercle catholique

Dimanche 10 mars 2024
11h30 au centre réformé de Cressier.

Mardi 12 mars 2024 
Eglise Notre-Dame de Compassion – Peseux

Vendredi 15 mars 2024
12h00 Bôle – Maison de paroisse protestante 

Vendredis 15 mars 
de 11h30 à 14h aux Brenets, à la salle Caecilia (sous la chapelle).

Dimanche 17 mars 2024
A l’issue de la célébration œcuménique (9h45),
soupe de Carême au presbytère Farel (Centre paroissial)
Rue du Temple-Allemand 25, La Chaux-de-Fonds 

Vendredi 22 mars 2024
12h00 Rochefort – Salle de l’Areteau 

Vendredi 22 mars
de 11h30 à 14h aux Brenets, à la salle Caecilia (sous la chapelle)

Dimanche 24 mars 2024
11h15 Temple de Cortaillod – Soupe des enfants

labyrinthe de lumière

Vendredi 23 février au dimanche 25 février 2024,
Temple Saint-Jean, La Chaux-de-Fonds 

Pour entrer dans la démarche du Carême et se recentrer sur l’essentiel, venez parcourir sereinement, en silence et dans l’introspection, le labyrinthe de lumière. Bienvenue à chacune et chacun pour le temps que vous voulez.

23 février de 18h30 à 21h
24 février de 18 h à 20 h
25 février après les célébrations des églises

Table ronde organisée par la campagne de Carême 

« Protection du climat : plaidoyer au Nord et au Sud »

Mercredi 6 mars 2024, 19h30 au Club 44, Rue de la Serre 64, La Chaux-de-Fonds 

woman reading book

Conférence de Carême 

 par l’ Abbé Luc Bucyana, doyen

Vendredi 8 mars 2024
à 19h30 à l’Église de Boudry

Pour en savoir plus sur la campagne

Année 2024 – année de la prière

Chers frères et sœurs! Les prochains mois nous mèneront à l’ouverture de la Porte Sainte, avec laquelle nous donnerons le coup d’envoi au Jubilé. Je vous demande d’intensifier la prière pour bien nous préparer à vivre cet événement de grâce et pour y faire l’expérience de la force de l’espérance de Dieu. C’est pourquoi nous commençons aujourd’hui l’Année de la prière, c’est-à-dire une année consacrée à redécouvrir la grande valeur et le besoin absolu de la prière dans la vie personnelle, dans la vie de l’Eglise et du monde. Nous serons également aidés par les documents que le dicastère pour l’évangélisation mettra à disposition.
Pape François
Angélus, 21 janvier 2024
Une nouvelle année débute, avec son lot de bonne résolution, de bons voeux  et de souhaits pour notre entourage et pour le monde.  
Nous souhaitons  que Marie, Mère Dieu, que nous avons fêtée le 01 janvier puisse nous accompagner tout au long de l’année, qu’elle puisse éclairer nos choix et nos décisions.
 
En cette période troublée pour la vie de l’Eglise rappelons nous les paroles du défunt Pape Benoît XVI lors de sa dernière audience: 
 « Il y a eu aussi des moments où les eaux étaient agitées et le vent contraire, comme dans toute l’histoire de l’Église, et le Seigneur semblait dormir. Mais j’ai toujours su que dans cette barque, il y a le Seigneur et j’ai toujours su que la barque de l’Église n’est pas la mienne, n’est pas la nôtre, mais est la sienne. Et le Seigneur ne la laisse pas couler ; c’est Lui qui la conduit, certainement aussi à travers les hommes qu’il a choisis, parce qu’il l’a voulu ainsi ».
(Audience 27.02.2013) 
 
Demandons à Jésus, né dans la crêche de nous renouveler
dans la foi, l’espérance et la charité.
 

 

ANNEE PREPARATOIRE AU JUBILE 2025

En ce temps de préparation à l’année Sainte de 2025, je me réjouis dès à présent de penser que l’année précédant l’événement jubilaire, 2024, pourra être consacrée à une grande “symphonie” de prière. Tout d’abord pour retrouver le désir d’être en présence du Seigneur, de l’écouter et de l’adorer.

La prière comme expression “d’un seul coeur et d’une seule âme” (cf. Ac 4, 32), qui se traduit par la solidarité et le partage du pain quotidien. »

Pape François

un guide pour se préparer par la prière

«Apprends-nous à prier»: C’est ainsi qu’est intitulé le document élaboré par le dicastère pour l’Évangélisation à l’occasion de l’année de la prière voulue par le Pape François, pour une meilleure préparation au Jubilé 2025. Disponible sur le portail du dicastère pour l’instant en italien, il sera bientôt téléchargeable également en espagnol, en portugais, en français, en anglais et en polonais. Le document fait partie d’une série d’outils destinés à accompagner les communautés chrétiennes et les croyants individuels vers l’année sainte. Le livret, dont le titre est tiré du chapitre 11 de l’Évangile de Luc, s’inspire du magistère de François, et se veut une invitation à intensifier la prière en tant que dialogue personnel avec Dieu, afin de pouvoir réfléchir sur sa foi et son engagement dans le monde d’aujourd’hui, dans les différentes sphères où l’on est appelé à vivre, de manière à nourrir une ardeur renouvelée, pour l’évangélisation de l’homme moderne. Il offre également des orientations et des conseils sur la manière de vivre plus pleinement le dialogue avec Dieu, dans la relation avec les autres, et est divisé en plusieurs sections.

La prière, une boussole qui oriente

Les pages d’introduction rappellent que dans ses catéchèsesle Pape a indiqué à plusieurs reprises que «la prière est le moyen d’entrer en contact avec la vérité la plus profonde de nous-mêmes, là où la lumière de Dieu est présente, comme l’a enseigné saint Augustin». Elles soulignent également l’encouragement de François «à prier avec persévérance», car la prière constante transforme «non seulement la personne, mais aussi la communauté qui l’entoure, même là où le mal semble avoir le dessus». «Que la prière soit donc pour chaque chrétien la boussole qui oriente, la lumière qui éclaire le chemin, et la force qui soutient dans le pèlerinage qui conduit à franchir la Porte Sainte», lit-on dans l’introduction, qui identifie la prière comme un outil pour «arriver avec un cœur prêt à recevoir les dons de grâce et de pardon que le Jubilé offrira».

Un dialogue avec le Père par la prière

D’où l’invitation à se plonger «avec la prière dans un dialogue continu avec le Créateur, en découvrant la joie du silence, la paix de l’abandon et la force de l’intercession dans la communion des saints». Le manuel consacre le premier chapitre à l’enseignement du Pape François sur la prière, et le second aux différentes manières de prier, tandis que les chapitres suivants traitent de la « Prière dans la communauté paroissiale« , de la « Prière dans la famille« , de la « Prière des jeunes« , des « Retraites spirituelles sur la prière« , de la « Catéchèse sur la prière« , de la « Prière des frères cloîtrés« , de la « Prière dans les sanctuaires« , de la « Prière » et enfin de « La prière des fidèles pour le jubilé de 2025« .